Je suis curieuse de voir de quoi a l’air le campus du St-Mary’s College aujourd’hui alors un jour je tape ça dans Google Images. Une vieille mosaïque étudiante comme celle que j’ai vue dans la biographie d’Ernest apparaît dans les premiers résultats: 

Intriguée, je visite le site qui la publie: History in Progress Uganda.

Le site présente plusieurs collections de photographies, divisées par thème, et offre la possibilité de chercher par mot-clé. En tapant Kisubi, je vois apparaître quelques centaines de photos. De magnifiques portraits de frères en noir et blanc, sur le campus mais aussi dans les villages, en randonnée, en bateau. Un beau voyage dans le temps! Est-ce qu’Ernest pouvait être l’un des photographes? S’il était toujours vu un appareil à la main…

Je finis par parler à Andrea Stultiens, photographe et chercheur hollandaise, identifiée comme une des deux artistes derrière la fondation de History In Progress Uganda. Celle-ci m’envoie le lien vers un livre particulier, le 6e volume d’une série de huit ouvrages qu’elle a regroupés sous le nom d’Ebifananyi:

The sixth book in the Ebifananyi SeriesDuc in Altum, Dive into the Deep, is based on the photocollection related to the olders Catholic boarding school for boys in Uganda; St. Mary’s College Kisubi (anno 1906). It suggests a relationship between the formal education that missionaries brought to Uganda and the butterflies preserved in the school’s biology lab.
Un livre avec les photos d’Ernest? À la connaissance d’Andrea, Ernest a conçu le design de plusieurs mosaïques, on voit d’ailleurs sa fine signature dans le bas des affiches. Selon elle, il se peut bien cependant qu’il ait aussi réalisé les portraits des élèves et professeurs, et d’autres photos.
Les archives des frères de Kisubi qu’elle a numérisés avec son collège ougandais Rumanzi Canon ont déjà voyagé à Biel, en Suisse, et lorsque je parle à Andrea, ils terminent d’être exposés à Antwerp, en Belgique. Elle revient en Ouganda en avril pour préparer une autre exposition à Kampala, dans laquelle figurera le travail d’Ernest. Je suis fière de mon grand-oncle, et un peu amusée aussi par son succès muséal qu’il n’aurait certainement pas prévu de son vivant!
 
 (via : http://www.hipuganda.org/collection/class-photo-collages-st-marys-college-kisubi-smack-)